fbpx

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Pourquoi faire le métier

d'éleveur porcin

en Centre-Val de Loire ?

Le métier d'Éleveur porcin, c'est quoi ?

L’éleveur porcin veille à la bonne santé de ses animaux, à leur bien-être, à leur développement et à leur commercialisation. En plus d’une connaissance pointue des animaux (comportement, alimentation, anatomie, reproduction…), il possède des compétences en gestion et en commerce pour assurer la rentabilité de son exploitation.

Les activités quotidiennes d'un Éleveur porcin ?

Eleveur Porcin

Les compétences pour être Éleveur porcin !

Eleveur Porcin

Pour en savoir plus sur le métier d'Éleveur porcin en Centre-Val de Loire

’éleveur porcin peut s’occuper uniquement des naissances, et vendre ses porcelet à d’autres éleveurs ; on dit que c’est un naisseur. Sinon, il gère exclusivement le développement et la finition des animaux, on dit que c’est un engraisseur.

Le naisseur-engraisseur assurera donc l’ensemble du cycle animal. Il s’occupe d’un cheptel de truies dont il assure le renouvellement pour maintenir sa production. Il surveille son troupeau pour détecter et prévenir les maladies. Le cas échéant, il soigne ses animaux en lien avec un vétérinaire. Il gère l’alimentation, le bien-être des animaux. Tout en veillant au fonctionnement, à l’entretien et à la propreté du matériel et des bâtiments d’élevage. 

Polyvalent et fin observateur des animaux, l’éleveur est aussi un chef d’entreprise qui possède des compétences multiples : gestion/comptabilité, mécanique, agronomie, santé animale, etc. Le passage par un poste de salarié en élevage est un atout clé pour réussir son installation.

Construis ton avenir à ton image !

Chaque projet d’installation est unique. Vous n’avez pas à choisir exclusivement une seule production. Vous pouvez être seulement maraicher ou céréalier et arboriculteur ou encore viticulteur, éleveur porcin et ovin. C’est un choix propre à chaque situation, fait à l’installation ou plus tard dans le cadre d’une diversification de son exploitation.

L’agriculteur, qu’il soit céréalier, éleveur ou maraîcher, ne travaille jamais seul. Il est accompagné en amont et en aval de ses missions par le conseiller agronomique ou élevage, le technicien, l’acheteur, le mécanicien, et bien d’autres personnes qui gravitent autour de lui.

L’agriculteur vend sa production – céréales, fruits, légumes, animaux, lait, viande, fleurs – à sa coopérative, un intermédiaire, aux GMS ou directement aux consommateurs. L’agriculteur peut également transformer sa production avant de la vendre. Il peut faire de son lait du fromage, de son blé des pâtes, de son colza de l’huile et bien d’autres choses.

L’agriculteur est aussi et surtout un chef d’entreprise qui assure, en plus de sa production, la commercialisation de ses produits, le management de ses salariés et ainsi la gestion financière et administrative de son exploitation. Il se tient également informé des changements constants de son secteur et fait, par conséquent, évoluer ses pratiques. Il est volontaire pour se former à l’utilisation de nouveaux outils et de nouvelles méthodes de production tout au long de sa carrière.

Projet mené avec le soutien de :