Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Pourquoi faire le métier

D'éleveur bovin Lait

en Centre-Val de Loire ?

Le métier d'Éleveur bovin lait, c'est quoi ?

Le chef d’exploitation laitière ou éleveur laitier élève des vaches afin de produire du lait et les différents produits laitiers que nous trouvons dans les magasins et sur les marchés. Il fixe des objectifs de production et, pour les atteindre, gère un troupeau, des cultures (prairies), des bâtiments (étable, salle de traite, grange), des machines (trayeuses, tracteurs, faucheuses), des fournisseurs et des clients.

Les activités quotidiennes d'un Éleveur bovin lait ?

Bovin Lait

Les compétences pour être Éleveur bovin lait !

Bovin Lait

Pour en savoir plus sur le métier de Éleveur Bovin Lait en Région Centre-Val de Loire

L’éleveur laitier est avant tout un chef d’entreprise polyvalent. Il gère au quotidien son exploitation et définit sa stratégie d’entreprise : objectifs de production, raisonnement des investissements, gestion du troupeau, des cultures et des bâtiments, relations avec les fournisseurs et les clients acheteurs.

Le métier d’éleveur laitier et un métier de passion, au contact des animaux. Bien que l’élevage impose la réalisation de certaines tâches quotidiennes comme l’alimentation ou la traite, le chef d’exploitation n’a pas d’horaires fixes imposés et le temps de travail présente des variations selon la période de l’année. Certaines peuvent être chargées mais avec une bonne organisation du travail, les éleveurs peuvent se dégager du temps pour sortir, avoir une vie de famille ou s’investir dans leur territoire. De plus, le métier d’éleveur laitier implique une grande partie du travail au grand air, c’est ce qui fait son charme !

Être éleveur de vaches laitières est un métier qui demande d’être disponible pour ses animaux. Quotidiennement en contact avec son troupeau, l’éleveur veille à la bonne santé et au bien-être de ses bêtes. Cela passe notamment par une bonne alimentation et un bon entretien des étables et des prairies. Les éleveurs produisent d’ailleurs une grande partie de l’alimentation de leurs animaux sur la ferme : organisation des cultures, semis et récolte font partie intégrante du métier.

Qu’on se le dise, le métier d’éleveur aujourd’hui n’est plus tout à fait le même qu’hier et ne sera pas le même que demain. Les exploitations s’agrandissent, les attentes sociétales vis-à-vis de l’élevage sont plus fortes, la réglementation évolue …  Être éleveur laitier est un métier passionnant où l’homme est immergé dans son environnement, à l’écoute de ses animaux et doit être en capacité de s’adapter rapidement à tout changement. Mais il est surtout libre de trouver son équilibre, son modèle d’exploitation pour la faire correspondre à ses attentes et ses envies.

Construis ton avenir à ton image !

Chaque projet d’installation est unique. Vous n’avez pas à choisir exclusivement une seule production. Vous pouvez être seulement maraicher ou céréalier et arboriculteur ou encore viticulteur, éleveur porcin et ovin. C’est un choix propre à chaque situation, fait à l’installation ou plus tard dans le cadre d’une diversification de son exploitation.

L’agriculteur, qu’il soit céréalier, éleveur ou maraîcher, ne travaille jamais seul. Il est accompagné en amont et en aval de ses missions par le conseiller agronomique ou élevage, le technicien, l’acheteur, le mécanicien, et bien d’autres personnes qui gravitent autour de lui.

L’agriculteur vend sa production – céréales, fruits, légumes, animaux, lait, viande, fleurs – à sa coopérative, un intermédiaire, aux GMS ou directement aux consommateurs. L’agriculteur peut également transformer sa production avant de la vendre. Il peut faire de son lait du fromage, de son blé des pâtes, de son colza de l’huile et bien d’autres choses.

L’agriculteur est aussi et surtout un chef d’entreprise qui assure, en plus de sa production, la commercialisation de ses produits, le management de ses salariés et ainsi la gestion financière et administrative de son exploitation. Il se tient également informé des changements constants de son secteur et fait, par conséquent, évoluer ses pratiques. Il est volontaire pour se former à l’utilisation de nouveaux outils et de nouvelles méthodes de production tout au long de sa carrière.

Projet mené avec le soutien de :